Bandeau
Citoyen de ma ville
Un outil pour une citoyenneté active

Le site a pour ambition de recenser les méthodes, les moyens pour répondre aux missions des collectivités locales, qu’il s’agisse de solutions mises en œuvre ou de simples suggestions.
En créant un outil de partage d’expériences, le but est de dépasser le ’y’a qu’a, faut qu’on’ en mettant en évidence les avantages, les difficultés et les limites des différentes solutions mises en œuvre.

Le covoiturage au quotidien
Article mis en ligne le 28 octobre 2015
dernière modification le 2 janvier 2017
logo imprimer

Seul dans son auto dans les bouchons

Tout le monde s’est déjà fait le constat ’si les gens n’étaient pas tous seuls dans leur voiture, il n’y aurait pas tout ce trafic’. Et pourtant, organiser le covoiturage au quotidien, c’est difficile. De nombreux sites ont proposé aux conducteurs de définir leurs déplacements, des entreprises ont incité leurs salariés à mutualiser leurs trajets de travail, mais au quotidien, se coordonner, respecter un horaire, un itinéraire, ce n’est pas facile. Les bonnes volontés se découragent.

Le rêve, trouver une voiture ou un passager au moment où on en a besoin

Ce rêve, certains essaient de le réaliser, bravo à eux.

Première solution, Transi stop, mis en place dans la vallée de Munster en Alsace. La collectivité publique et l’association ont repéré des points d’arrêts possibles sur le trajet entre les villes et les villages de la vallée, et les conducteurs et les passagers se signalent par un badge, l’inscription préalable en mairie permet de lever les craintes et de faire signer une charte de bonne conduite. Le système est gratuit, pour les passagers et pour les conducteurs.

Deuxième solution, des systèmes qui s’appuient sur la technologie via des applications sur téléphone mobile qui mettent en relation conducteurs et passagers. Généralement, ces systèmes demandent aux passagers de participer aux frais et défrayent le conducteur, avec des montants qui restent limités pour rester dans l’esprit ’covoiturage ’. Par exemple, la plate-forme Karos ou OuiHop.

Un point important : articuler le covoiturage au transport public

C’est ce qui a été fait à Paris entre Sharette et la RATP. Les réseaux de transport en commun sont forcément limités aux grands axes, le ’dernier kilomètre’ coûte cher pour un service restreint avec des cadences peu élevées et des temps de transport longs. Par contre, si un aménagement bien fait de la voirie permet de déposer ou de prendre quelqu’un rapidement, la donne change considérablement.

Participatif, écologique, et créateur de lien social

Ces formules de covoiturage entre particuliers ont tous les avantages. Souhaitons que les collectivités publiques facilitent rapidement ces pratiques par la création de points d’arrêts, la coordination avec le transport collectif, l’incitation à la mise en relation, pour que ces nouveaux modes de transport entrent rapidement dans les mœurs.


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce



2013-2017 © Citoyen de ma ville - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.18
Hébergeur : OVH